Schweizerischer Verband der Akademikerinnen
Association Suisse des Femmes Diplômées des Universités

LA LETTRE

Février 2014

Chères membres, chères amies,      

L’année qui vient de commencer s’annonce riche en événements. En 2013 quelques sections ont déjà fêté leur 90 ans d’existence. En 2014, ce sera au tour de l’Association suisse et de notre association. Ce sont nos collègues de Bâle qui organiseront, à l’occasion de l’assemblée générale suisse une rencontre festive. Pour informations et inscriptions, lisez à ce sujet le bulletin suisse 2014. Quant à notre association, votre comité souhaite célébrer dignement ces 90 ans d’existence. Il est à la recherche d’idées et de bonne volonté pour l’épauler : merci de vous manifester. Voici, en bref, un rappel de nos derniers événements :

Prix de l’AVFDU : 29 novembre 2013

Dans une atmosphère de fête, au Grand Auditoire du CHUV, salle César Roux, Mme la Docteure Elodie Roggli a reçu, lors de la cérémonie de remise des prix de la faculté de biologie et de médecine, le prix de l’AVFDU, d’un montant de Frs.1.000.- pour son travail de thèse.

Déjeuner-discussion : 5 décembre 2013

Le salon C-F Ramuz du restaurant du Théâtre se révèle trop petit pour accueillir la nombreuse assistance venue écouter Maître Georges Reymond parler de « L’opéra,  un art à (re)découvrir », art né à Florence à la fin du 16ème siècle.

En fait, le propos de notre conférencier est de nous donner un aperçu du travail d’un directeur d’opéra et de la genèse d’une production nouvelle.

Première étape, le choix de l’œuvre, la distribution des rôles, le choix du metteur en scène, qui, lui, propose le costumier, le décorateur, l’éclairagiste. Ensuite, il faut un chef d’orchestre et, évidemment, un budget. (A Lausanne, il se monte à frs. 13 millions/an). Puis, interviennent la signature des contrats, la présentation des maquettes des décors et des costumes. Les répétitions, tout d’abord avec piano puis avec l’orchestre, commencent 4 à 6 semaines avant la première représentation. Entre le choix de l’œuvre à monter et le soir de la première, environ 3 ans de travail intense se seront écoulés. Cette rapide incursion dans le monde de l’art lyrique se révèle passionnante. Les artistes aiment venir à Lausanne. Ils y sont très bien reçus. Notre ville, relativement petite, offre un éventail de spectacles de qualité qui est unique au monde… Nous le savions, mais c’est toujours très agréable à entendre !

Fête de Noël : 19 décembre 2013

Après un apéritif fort convivial, notre traditionnel repas de Noël  a eu lieu au restaurant Mirabeau. Le comité remercie de tout cœur les membres qui, lors de la soirée, ont participé à la collecte permettant de ré-alimenter le fonds destiné au prix de l’AVDFU ainsi que celles, absentes, qui ont versé un don. La somme de  Frs. 700.- a été ainsi récoltée.

Déjeuner-discussion : 15 janvier 2014

Pour la première rencontre de l’année, nous recevons Véronique Laufer, théologienne, venue nous parler de son long parcours de vie. Née en 1922, elle fréquente à Lausanne l’école Vinet et le gymnase de jeunes filles. Son enfance est marquée par l’église libre dont fait partie sa famille, une église de personnes engagées créée en marge de l’église « officielle » protestante vaudoise. Elle fait ensuite des études de théologie à l’Université de Genève (Institut des ministères féminins : deux ans d’étude pour les femmes avec à la clé un diplôme). L’Europe est en guerre et à la faculté, elle rencontre des étudiants de divers pays, des chefs d’église, des Juifs, etc. Les informations circulent à travers l’ église et elle côtoie divers mouvements chrétiens. Dès juillet 1945, elle œuvre au sein du conseil œcuménique des églises et surtout à la Cimade (=Comité Inter-Mouvements Auprès Des Evacués), un service œcuménique d’entraide chrétienne. (Ce Comité est créé en 1939 pour venir en aide aux populations venues d’Alsace et de Lorraine évacuées dans le sud de la France). Elle est ensuite appelée dans divers endroits : à Caen (milieu ouvrier), à Mayence (milieu universitaire), dans le canton de Vaud, à Paris comme secrétaire générale adjointe à la Cimade, également en Algérie pendant la guerre d’indépendance.

Dans les années 60, elle rentre en Suisse et exerce un ministère dans trois paroisses de l’Eglise de Genève, d’abord comme assistante, puis comme diacre et enfin comme pasteure. En 1987, elle prend sa retraite et s’installe à Morges. Infatigable, elle s’investit dans le parti socialiste et dans l’évangélisation des profondeurs ä Grandchamp (Neuchâtel) et en France. 

Rencontre avec nos collègues fribourgeoises : 5 février 2014 

Il venait de neiger à Bulle. La vieille ville avec son château illuminé aux belles tours rondes semblait sortir d’un conte de fée. La section fribourgeoise des Femmes diplômées des Universités avait invité les Vaudoises à une visite au Musée gruérien de l’exposition « Dresscode : comment s’habillaient les Fribourgeois d’autrefois ? ». Une belle collection de vêtements des années 1800 à 1930 est présentée au public : gilets, fichus, chapeaux, robes du dimanche et dessous de dentelle. Les costumes régionaux, le bredzon et le dzaquillon,  créés à partir de vieilles gravures au début du XXe siècle, ont évolué jusqu’à ceux que l’on peut voir aujourd’hui dans les manifestations folkloriques. Un souper a conclu la soirée. Un grand merci à nos amies fribourgeoises et à Mme Isabelle Raboud-Schulé, directrice et conservatrice du Musée, pour sa passionnante présentation.

Tristes  nouvelles :

Nous avons le pénible devoir de vous annoncer les décès de Mmes Paula Oulès et Jaqueline Bucher, ancienne présidente de notre association. Nous présentons nos sincères condoléances à leurs proches et à leurs amies.

Prix universitaire                                                           

Ce prix annuel institué en 2004 à la suite du 80e anniversaire de l’AVFDU vise à encourager une jeune femme diplômée poursuivant des travaux de recherche dans un domaine spécifique de la médecine ou de la biologie. Les futures lauréates  sont  proposées  par le comité de la Commission des prix  de la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL.

Ont été récompensées pour leurs travaux de recherches :

En 2005: Dre Valérie d’Acremont : épidémiologie des maladies infectieuses tropicales :projet derecherche en Tanzanie

En 2006: Mme Stéphanie Maret : les cycles du sommeil chez les souris  

En 2007: Mme Antonina Internicola : l’orchidée

En 2008: Dre Natacha Bodenhausen : l’analyse moléculaire des interactions plantes-insectes

En 2009: Dre Anne Vaslin Chessex : endocytosis, autophagy and JNK inhibition in neuroprotection against excitotoxity and neonatal cerebral ischemia

En 2010: Dre Céline Rondi-Froidevaux : protection contre la létalité de la sepsis à bactéries Gram-négatives par ciblage du récepteur TLR4 (Toil-like receptor 4)

En 2011: Dre Annette Ives : leishmania RNA virus subverts the immune response in mucocutaneous leishmaniasis

En 2012: Dre Sabine Vasseur Maurer : evaluation of an antireflux procedure for colonic interposition in pedistric esophageal replacements

En 2013: Dre Elodie Roggli : assessment of the role of microRNAs in skin cancer.



Vaud extra gross Basel gross Zentral CH mittel Zürich gross Fribourg klein